Les constellations systémiques professionnelles

Les ateliers de constellations systémiques professionnels se déroulent en Bretagne, à Paris ou dans la région Rhone Alpes.

L’essence de la pensée systémique est de nous aider à faire le lien entre les comportements vécus à l’intérieur du système et les sources invisibles de pensée et de conscience. (Otto Sharmer – La Théorie U, 2016).

Descriptif de l’action :

Les constellations systémiques professionnelles permettent de découvrir sur une question professionnelle les pistes apportées par une approche intuitive à partir de la créativité d’un groupe coopératif et solidaire. Cette approche ne nécessite pas de pré requis…
Juste une posture de curiosité et de bienveillance.
Les constellations systémiques sont issues, parmi d’autres outils et approches, de la pensée systémique et notre façon de les amener s’inscrit directement dans les fondements de la « Théorie U »de Otto Sharmer et Peter Senge.
Elles nous rendent capable de co-percevoir le présent, en tant que groupe réuni autour d’une situation, pour co-sentir l’émergence de son meilleur potentiel futur.
Au cours de l’action , nous chercherons à
• Identifier les éléments clé de la situation constellée
• Identifier les intrications, blocages
• Vivre une évolution de la situation vers un nouvel équilibre
• En retirer des pistes d’actions : les petits pas suivants

Méthodologie – démarche :

La méthodologie précise et souple de la facilitation systémique selon un processus en 5 étapes :
Etape 1 : Exposer la demande et clarifier l’ objectif, identifier les éléments, parties prenantes.
Etape 2 : Choisir , de manière intuitive, un représentant (une personne du groupe) qui va tenir le « rôle » du porteur de la question, et un représentant de chaque élément.
Etape 3 : Mettre en place dans l’espace chaque représentant : première configuration du système .
Etape 4 : Le la facilitateur.trice interroge chaque représentant qui s’exprime à partir de ses ressentis.
Etape 5 : Les représentants sont invités à se mettre en mouvement pour chercher un positionnement dans l’espace où ils seront « plus confortables »…et ce jusqu’à ce que le système arrive à un « apaisement » un « nouvel équilibre » plus satisfaisant que celui du départ.

Vous pouvez participer à un atelier soit en venant travailler sur un sujet professionnel que vous avez identifié pour vous , soit en venant « découvrir » le travail d’un.e autre participant.e, et contribuer à sa dynamique résolutive.

Coach- Facilitatrice
Suzanne Chatard (06 81 14 32 35) – Coopératrice et associée à Oxalis .
Coach en coopération certifiée et accréditée SFcoach
Accréditée Facilitatrice en constellations professionnelles et supervisée ( 4 ans / Chantal Motto Paris)

Quelques éléments de connaissance :

Cette approche a été élaborée au départ sur des questions familiales par Bert Hellinger (années 1980) puis développées dans la dimension « organisation » par Kurt Weber (depuis 2000).
Petit lexique : une constellation = une mise en place.
Systémique = vision globale des interactions entre les éléments du système.
Professionnelle = champ professionnel (par opposition au champ familial).

Il s’agit d’une approche :
• Phénoménologique , par l’observation et l’expérimentation.
• Humaniste , qui met l’élément humain au centre. La personne ou l’équipe est porteur.euse du problème et de ses solutions.
• Systémique : son fondement épistémologique est celui des lois et principes systémiques. Le système est porteur du problème et de ses solutions.

Cette approche repose sur les principes et lois systémiques

Pour en savoir plus

Les champs morphiques :

( théorie scientifique de Sheldrake) , une tentative pour comprendre les constellations systémiques :
les « transmissions d’informations » en cours dans les inter-actions .

• Le transfert d’informations permet aux représentants dans une constellation d’accéder en perception directe et immédiate aux éléments qui ont construit, composé, le système mis en scène. Par une possible « résonance » morphique, la logique intrinsèque du système constellé s’explicite, par la perception et la verbalisation des représentants qui sont « immergés » dans ce maillage.

• Les liens agissent à multi niveaux : passé-présent, interaction des représentants avec le système constellé, interaction des représentants entre eux, connexion entre le système constellé et la constellation, entre le système et l’environnement, entre l’individu et le collectif. Travailler en constellation sur tous ces liens est extrêmement riche, précieux et porteur de sens pour le client.

• L’existence de scénarios répétitifs, provenant du passé et toujours agissants, est au cœur même de la raison d’être des constellations qui, une fois déployées, vont être caisses de résonance et miroirs. L’ordre implicite qui sous tend ces scénarios est saisi et les prises de conscience qui sont faites, autoriseront une autonomie accrue du client dans son système.

• La potentialité de changement inhérente à un système va pouvoir s’exprimer dans la constellation, car on en crée les moyens et les conditions. L’apprentissage de nouveaux comportements sera propagé dans le système entier pour une évolution durable.

• Comme un rituel, la constellation renoue avec le passé pour le rejouer , et lui donner du sens et potentialise un futur évolutif.

Le fonctionnement holistique décrit par Sheldrake rejoint le principe hologrammatique de la pensée systémique et créerait les conditions, via les champs morphiques et leur influence, la possibilité de reproduire dans une constellation, une facette d’un système plus large, celui qui est étudié par la constellation. La « structure de probabilité » que sont les champs morphiques va faire émerger une composition similaire à celle étudiée.
Le « telos » (but) de Sheldrake est aussi systémique dans le sens où un système tend vers sa finalité, sa survie, il en sera le principe organisateur et régulateur. Dans une constellation, c’est le moteur toujours à l’œuvre visant à l’équilibre du système constellé. Et dans certaines conditions cela peut aboutir , toujours par résonance à des changements qui font bouger les lignes et la nature du système et la stabilisation dans un changement de niveau 2.

On peut comparer le transfert d’informations (la résonance) dans le champ morphique à la transmission d’ondes magnétiques, sans en être.